in

Les honteux secrets de la maltraitance animale.

Depuis la nuit des temps, les animaux ont toujours été victimes de maltraitance. Que ce soit des animaux sauvages, domestiques ou même ceux tenus en captivité, ils sont tous susceptibles de subir de la maltraitance.

La cruauté envers les animaux existe sous de nombreuses formes et touche de nombreuses espèces. Cependant, il faut savoir que des lois et des mouvements pour la protection des animaux ont vu le jour. La maltraitance des animaux est un sujet très vaste qui soulève énormément de questions, sur notre rapport avec la nature et notre empathie envers les animaux. Lisez cet article si vous êtes sensible à la question de la maltraitance animale.

Sommaire:


Qu’est-ce que la maltraitance animale ?
Quelles sont les différentes formes de maltraitance ?
La maltraitance active
La maltraitance liée au divertissement:
La tauromachie:
Les combats d’animaux:
Les réseaux sociaux:
Le cirque:
Le sport:
Les affaires honteuses de la chasse close des lions:
La maltraitance liée à l’élevage
Le Gavage:
Le transport:
Le marquage:
La maltraitance passive
Les maltraitances passives liées à l’élevage
La malnutrition:
Les cages trop petites:
L’élevage d’animaux sauvages:
Quels sont les Lois et mouvements pour la protection des animaux ?
Les lois
Les mouvements contre la maltraitance animale.


Qu’est-ce que la maltraitance animale ?

La maltraitance animale est décrite comme le fait qu’un humain fasse subir à un animal quelle que soit l’espèce des traitements visant à lui faire du mal. Que ce soit avec des armes ou sans, sous formes actives (violence, blessures ou mutilation) ou passive (c’est à dire par négligence).

La fourrure animale.

Il est important de porter à votre connaissance que la maltraitance envers les animaux peut s’exprimer de différentes manières. On peut par exemple retrouver de la maltraitance domestique, la maltraitance dans les laboratoires scientifiques, dans les activités de divertissement et bien d’autres encore.

Quelles sont les différentes formes de maltraitance ?

Comme nous l’avons dit plus haut, la maltraitance envers les animaux peut revêtir plusieurs formes de mauvais traitements. Cependant, on la divise en deux catégories, la maltraitance active et passive. La maltraitance active est celle qui regroupe tous les types de violences physiques données à l’animal. Alors que la maltraitance passive regroupe les situations dans lesquelles le manque d’agissements détruit la santé de l’animal. On peut traduire cela par de la négligence.

La maltraitance active

Il existe nombre d’exemples de maltraitance active à travers le monde, nous ne pourrons donc pas toutes vous les présentez. Cependant nous vous présenterons les cas les plus courant ou les plus populaires.

La maltraitance liée au divertissement:

Depuis la nuit des temps de nombreux jeux et attractions plus que cruels envers les animaux existent. Ces jeux réalisés sur aussi bien des animaux morts que vivent attirent nombre de spectateurs. Parmi ces jeux, on peut citer la tauromachie.

La tauromachie:

La tauromachie est une activité qui met en scène des taureaux lors d’affrontements contre des humains. Ce type de maltraitance est très répandu et est connu notamment à travers la corrida et la course de taureaux.

Tauromachie

De plus, vous pouvez intuitivement classer cette activité, dans les traditions régionale ou nationale d’un pays. Par exemple, les premières traces de tauromachie, en Espagne remonte à l’an 815. Mais les jeux taurins ont évolué avec le temps. Ce n’est que bien plus tard, après leurs créations que le taureau était mis à mort.

Les combats d’animaux:

Vous avez sans aucun doute déjà entendu parlé ou assister à des combats d’animaux. Ce type de maltraitance est la plus violente qui existe à travers le monde. Elle met en scène des animaux qui s’affrontent jusqu’à la mort dans une arène. Les exemples les plus populaires sont les combats de coqs et de chiens.

Les animaux sont volontairement mis dans des états d’agressivité. Quelquefois, ils sont équipés d’accessoires. Par exemple, ce fait tragique, en Inde, montre la cruauté de ce type de divertissement. Lien vers un article du journal l’indépendant.

Les réseaux sociaux:

Le fait est que les animaux captivent l’attention et la curiosité. Ainsi certaines personnes à travers les réseaux sociaux exploitent et ciblent cette auditoire. Les influenceurs ou bien les artistes s’affichent de plus en plus avec des animaux exotiques. Afin de faire du buzz, car les animaux produisent une réaction émotionnelle chez les spectateurs !

NB: Voici un autre exemple d’un animal exploité, sur les réseaux sociaux, le loris lent. Nous avions partagé un article sur ce sujet :

Le mignon loris lent un animal dangereux, pour vous.

Le cirque:

Bien que beaucoup n’y pensent pas, le cirque aussi constitue une sorte de maltraitance. Car dans ces établissements, les animaux sont très souvent maltraités de toutes les façons possibles afin de les dresser pour qu’il participe aux différents spectacles. Mais les actions douteuses de certains cirques, ne se limitent pas aux violences lors du dressage. Par exemple, un cirque rentabilisait ses caisses avec une fraude à l’euthanasie des fauves. Il pouvait ainsi fournir des taxidermistes en peaux et corps d’animaux. Lien vers l’article.

Le sport:

Tout comme le cirque, le monde du sport lui aussi est au centre de maltraitance. En effet que ce soit des chevaux ou des poneys, ils peuvent subir toutes sortes de maltraitance. Des traitements comme l’usage de cravache ou l’hyper flexion forcée du cou ou le marquage aux fers rouge.

Le sport a quelquefois été le prétexte pour des activités perverses (c’est-à-dire prenant plaisir à faire du mal à autrui) ou cruelles. Par exemple en Allemagne, entre le 17e et le 18e siècles, le lancé de renard était considéré comme une activité sportive. Le principe de ce sport était de lancer le plus haut possible à l’aide d’une corde, un renard ou un autre animal.

D’après les archives de ce sport, les records affichés étaient de plus de 7 m de hauteur. Une chute à cette hauteur est fatale, pour de nombreux animaux. Pour avoir un aperçu du carnage, le tristement célèbre concours de Dresde comptabilisa 1272 animaux tués. Les espèces utilisées lors de cet événement étaient des renards, des lièvres, des chats sauvages, des blaireaux, des loups et des marcassins.

Les affaires honteuses de la chasse close des lions:

En Afrique du sud, le lion est devenu un animal d’élevage pour la chasse dite close. Non pour sa viande, mais pour être abattu par de riches clients. Le tarif pour chasser un lion mâle, est d’environ 30 000 euros. À entendre les éleveurs de lion en batterie, ils fournissent un service aux chasseurs. Le lion dans ce système n’est qu’un produit.

Ainsi toute une industrie s’est développée autour de cela. Au point où les trophées comme des lions empaillé ou des têtes de lion sont exportés. Par exemple en 2011, environs 4000 trophées de ce type ont été exportés. Voici un reportage d’investigation sur le sujet.

Un voyage au cœur des industries de l’élevage de prédateurs et de la chasse close aux lions

Comme nous le verront par la suite, l’élevage peut être un système maltraitant pour les animaux.

La maltraitance liée à l’élevage

Dans l’élevage aussi il arrive que les animaux subissent de la maltraitance. Les animaux dans les fermes sont très souvent victimes de maltraitance comme le gavage.

Le Gavage:

Dans certaines fermes les animaux sont gavés pour qu’ils puissent plus rapidement prendre du poids. Cette pratique est courante dans les élevages en batterie.

Le transport:

Lors du transport aussi les animaux peuvent être victimes de maltraitance. Certaines fermes empilent leurs animaux dans des camions afin de réduire le coût du transport.

Le marquage:

Dans les fermes en général afin d’identifier le bétail on le marque. Pour le marquage du bétail ils utilisent le plus souvent du fer-chaud, les étiquettes d’oreille ou la mouchette à taureau. Peu importe le cas, ces méthodes de marquage sont très douloureuses pour l’animal.

La cruauté de la laine d’alpaga.

Sachez qu’il existe beaucoup d’autres maltraitances. Par exemple les mauvais traitement dans les abattoirs ou les laboratoires. Mais il est préférable, de ne pas présenter tous les cas, dans cet article. Cela pourrait être choquant pour certains lecteurs. Maintenant nous allons parler de la maltraitance passive.

La maltraitance passive

Comme nous l’avons dit plus haut, la maltraitance passive est plus liée à ce que les propriétaires des animaux ne font pas. En effet elle est encore plus visible que la maltraitance active, en voici d’ailleurs quelques exemples.

Les maltraitances passives liées à l’élevage

L’élevage est la plus grande cause de maltraitance passive pour les animaux. En effet dans les fermes ses derniers sont très souvent victimes de négligence extrême de la part des fermiers. Parmi les maltraitances passives dont sont victimes les animaux on retrouve la malnutrition.

Singes cueilleur de noix de coco.

La malnutrition:

Dans de nombreux élevages, les animaux ne sont pas correctement nourris. Pouvant passer des jours, voir des semaines sans être nourri, ils finissent très souvent par mourir ou par être victimes de maladies.

Les cages trop petites:

Il arrive aussi dans des élevages ou des zoos que les animaux soient dans des espaces inappropriés pour leur taille ou leur nombre. Dans le but de faire des économies, l’éleveur installe certains animaux dans des cages beaucoup trop petites.

L’élevage d’animaux sauvages:

Cette maltraitance est en particulier liée au tourisme. Car chaque site touristique essaie de se distinguer des autres. C’est pour cette raison qu’il capture des animaux sauvages qui ne sont pas toujours faits pour la vie en captivité.

Ces animaux finissent très souvent par développer des maladies causées par les maltraitances qu’ils subissent au cours de leur captivité. Par exemple, certains dauphins en captivité, finissent par se suicider, en se noyant volontairement ou en sortant des bassins.

Malgré le fait que certaines personnes prennent du plaisir en maltraitant les animaux. Bien heureusement, il y a aussi des personnes qui luttent pour la défense des animaux.

Quels sont les Lois et mouvements pour la protection des animaux ?

Suite à de nombreuses manifestations et un combat acharné contre les maltraitances animales, de nombreux systèmes de protection des animaux et sanctions ont vu le jour. Nous vous présenterons quelques-uns d’entre eux.

Justice et lois

Les lois

De nombreuses lois que ce soit en France ou à travers le monde ont vu le jour et permettent de protéger les animaux de la maltraitance. Parmi ces lois, on peut citer le Code pénal et rural. Qui punissent les actes de maltraitance effectués sur des animaux domestiques. En effet ils prévoient des peines pouvant atteindre 2 ans et des amandes pouvant atteindre 30 000 euros.

Dans le monde aussi de nombreux pays ont pris les dispositions nécessaires pour lutter contre le mauvais traitement des animaux. Parmi ces dispositions on peut citer la charte appelée « Déclaration de Bâle » publiée en 2011.

On peut aussi parler de l’union européenne qui depuis plusieurs années fait cesser les maltraitances que subissaient les animaux dans le milieu du cosmétique. En dehors des lois, de nombreux mouvements luttent contre les malveillances envers les animaux.

Les mouvements contre la maltraitance animale.

De nombreux mouvements ont vu le jour afin de lutter contre la maltraitance des animaux partout dans le monde. Ces mouvements sont principalement des associations comme la Confédération nationale des SPA de France, la Société protectrice des animaux (SPA), la Fondation 30 Millions d’amis.

Toutes ces associations permettent de lutter contre l’abandon, la violence et même le trafic et l’exploitation d’animaux. Ils disposent même de lignes téléphoniques réservées le 17 et le 112 pour dénoncer la cruauté envers les animaux.

En dehors des mouvements et des lois, il existe aussi d’autres moyens qui permettent de lutter pour développer la bienveillance envers les animaux. Parmi ces moyens on peut citer, la sensibilisation pour faire reculer l’ignorance. En effet, de nombreuses personnes vivent au quotidien loin des réalités animales. Développant ainsi, des points de vue éloignés du réel ou bien loin de l’empathie et loin du bon sens. Aider le plus grand nombre, à comprendre le comportement animalier permet de mieux réagir avec les animaux.

Pour conclure, nous pouvons dire que la maltraitance animale est et sera toujours présente dans notre monde. Cependant grâce aux combats de tout un chacun, nous pouvons la réduire au maximum et même la rendre totalement inacceptable aux yeux de tous et de la loi. L’existence d’un animal de peut pas être conditionné à son utilité pour l’Homme ou bien à nos ressentis envers son apparence.

De nos jours les animaux domestiques sont beaucoup mieux traités qu’auparavant. La preuve en est qu’on retrouve des salons de toilettage, des cimetières et même des hôpitaux pour animaux. Mais est-ce suffisant ?


Bravo ! Vous avez parcouru cet article au sujet de la maltraitance animale en: 0 seconde

Qu'est-ce que tu en penses?

50 Points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

One Comment

  1. Article très intéressant qui attire l’attention. On n’imagine pas vraiment tout ce que les humains peuvent faire souffrir aux animaux. On gâte son chien, son chat comme si c’était nos enfants. Et pourtant, c’est normal d’emmener ses enfants au zoo, à l’aquarium voir des animaux prisonniers, on mange du foie gras, certains assistent encore à ces corridas et de nombreuses expériences médicales et scientifiques sont encore faites sur des animaux de nos jours et aussi malheureusement on élève et on tue des animaux pour se nourrir et pas toujours dans de bonnes conditions.

Tout savoir sur le coucou gris, le voleur de nids.

L’excellence du café en grain, pour un bon café.